Au fil de l'encre

Des livres, encore des livres... et aussi des expos

Les chamanes voyagent au Quai Branly

J’ai longtemps hésité à publier cet article sur l’exposition « Chamanes et divinités de l’Équateur précolombien ». Mais après tout, donner son avis, c’est aussi dire que l’on n’a pas aimé. Ou plutôt que l’on a été déçu. Et déçue, je l’ai été.

Continue reading

Le métier d’homme – Alexandre Jollien

Le mois de mai, c’est le printemps, les oiseaux chantent, les jardins embaument… Le moment ou jamais de parler de bonheur ! Et, qui, mieux qu’Alexandre Jollien, peut disserter sur un tel sujet ? Philosophe souvent réduit à son infirmité, il est avant tout un homme qui a combattu toute sa vie pour trouver le bonheur là où tout le monde le prenait en pitié.

Continue reading

Anna Karénine ou Tolstoï par lui-même

L’histoire d’une déchéance

La première fois que j’ai entendu parler de la fin tragique d’Anna Karénine, c’est en lisant La rivière et son secret de Zhu Xiao Mei. La pianiste chinoise y expliquait que le gouvernement enseignait aux écoliers à quel point l’héroïne s’était montrée égoïste : en se suicidant, elle n’avait pas songé à sa patrie. Ainsi, son crime, aux yeux des Chinois, était la conséquence même de ce qui la rendait coupable pour la bonne société russe. Où qu’elle soit, Anna était perdue. Continue reading

Les jardins d’Orient fleurissent l’IMA

Exposition « Jardins d’Orient. De l’Alhambra au Taj Mahal », à l’Institut du Monde Arabe, du 19 avril au 25 septembre 2016.

« Les fleurs, dans le jardin, exhalent leurs senteurs
À l’approche du jour,
Le jardin est un vrai parfumeur ;
Les oiseaux lancent leurs chants
Par-dessus les branches chargées de fruits
Et les rameaux laissent tomber leurs voiles. »

Continue reading

Colloque sentimental

Comme j’ai une âme poétique et que j’adore partager mes passions, voici le poème du mois d’avril : Colloque sentimental, de Paul Verlaine. Continue reading

La Barbe : quand le poil devient radical

Un témoignage d’Omar Benlaala

Quand j’ai rencontré Omar, passionné, dynamique et bavard, je n’aurais jamais pu imaginer qu’il avait porté la barbe. Quand je dis « la barbe », je ne parle pas de celle qui donne aux hommes un aspect viril bien étudié – vous savez, cette barbe dite « de trois jours » qui est soigneusement taillée chaque matin pour obtenir un effet élégamment négligé. Non, je parle de cette barbe portée par des hommes dont la conviction religieuse dérange, voire (parfois) fait franchement peur. Et pourtant, ce quadragénaire optimiste, qui me parlait de ses efforts pour faire naître un esprit critique chez les élèves défavorisés, l’a bel et bien portée, cette barbe. Continue reading

Osiris, les mystères engloutis de la mer

« Ce n’est pas sans raison que les Égyptiens racontent dans leur mythe que l’âme d’Osiris est éternelle et indestructible, alors que son corps a été plusieurs fois démembré et détruit par Seth. C’est pourquoi Isis part en voyage à sa recherche et réussit à le reconstituer. Car ce qui est, et ce qui est spirituellement intelligible, et ce qui est bon, prévaut sur la destruction et sur le changement. »
Plutarque, De Iside et Oriside.

Continue reading

© 2017 Au fil de l'encre

Theme by Anders NorenUp ↑